Tous les étés, la climatisation remplit sa mission. Elle nous permet de rester au frais et de « respirer » alors que l'atmosphère à l'extérieur est suffocante. Mais cette solution a ses limites et il existe des alternatives plus rentables pour améliorer durablement son confort thermique.

 

La clim’ : ses performances et ses inconvénients

Les espaces climatisés arrivent à maintenir un écart de température considérable entre l'intérieur et l'extérieur. Mais est-ce vraiment la meilleure solution ?  

Une efficacité redoutable

Un système de climatisation intégré vous permet de piloter au degré près la température des pièces traitées. Techniquement, vous pouvez descendre aussi bas que vous le souhaitez. Votre clim’ agit à la manière d’un réfrigérateur. Elle produit du froid. Un froid glacial capable de faire illusion, même derrière les façades exposées au soleil en plein été.

Les limites de la clim’

Malgré ses prouesses, la climatisation classique a ses limites, en termes de coût, bien sûr, mais aussi en matière de confort.  

Des appareils énergivores

Comme tous les appareils de production de froid, le climatiseur est très gourmand en énergie. Les moins vertueux étant les équipements mobiles, qui supposent de laisser une fenêtre entrouverte pour l'évacuation de l’air chaud. Les systèmes centralisés évitent ces pertes inutiles, mais n’en restent pas moins de gros consommateurs d’énergie. Votre budget clim’ en été se rapproche ainsi de votre enveloppe chauffage pour l’hiver.  

Un confort temporaire

Vous l’aurez remarqué en utilisant un climatiseur l'après-midi en été : souffler de l’air froid dans un volume, n’a que très peu d'impact sur la température des parois. Résultat : tant que l'appareil fonctionne, vous maintenez un niveau de confort acceptable. Mais dès qu’il est éteint, c’est retour à la case départ. Pourquoi ? Tout simplement parce que l’enveloppe du bâtiment a emmagasiné de la chaleur toute la journée et qu’elle vous la restitue progressivement. Avec un climatiseur, la sensation de chaud revient presque aussi vite qu’elle est partie.  

Des désagréments induits

En période de forte chaleur, entrer dans une pièce climatisée est d’un grand réconfort. Le soulagement est tel que l'éventuelle gêne respiratoire ressentie n’a que peu d’importance. Et pourtant, dans les heures qui suivent, vous allez toussoter, éternuer… « Ça, c’est la clim’ », vous diront vos proches, et ils n’auront pas tout à fait tort. En réalité, ces désagréments sont causés par des systèmes de climatisation mal entretenus.

Les polluants et les micro-organismes irritants situés dans les conduits sont ramenés dans l’air ambiant et abondamment respirés par les occupants. Ce qui peut entraîner une gêne importante notamment chez les individus prompts aux réactions allergiques. La différenciation thermique entre les pièces traitées et l’extérieur est une autre source d'inconfort fréquemment rencontrée avec la climatisation.

 

Rafraîchir sans clim’, c’est possible

La climatisation n’est pas la seule solution pour retrouver le confort chez soi en été. Moins coûteuses, plus respectueuses de l'environnement et de la santé, les solutions de rafraîchissement sont de plus en plus installées chez les particuliers.

Concrètement, en quoi consistent ces systèmes ? « Rafraîchir », c’est faire baisser la température de quelques degrés, qui peuvent faire toute la différence au cœur de l’été. Contrairement aux climatiseurs, les solutions de rafraîchissement ne fonctionnent pas à la carte. S’il fait 33 °C dans la pièce, vous ne pourrez pas la faire descendre à 17 °C. Vous pourrez en revanche, arriver à 28 °C, une température bien plus acceptable en intérieur.

Pour rafraîchir votre logement, vous pouvez, par exemple, utiliser une pompe à chaleur réversible ou un équipement de production d’eau froide relié à un plancher chauffant rafraîchissant.

 

Avantages du plancher rafraîchissant

Le plancher rafraîchissant fait circuler de l’eau froide sous un revêtement de sol adapté, vous permettant d’abaisser la température de plusieurs degrés en été. Pourquoi cette solution est-elle plus avantageuse que la climatisation ?  

Un rafraîchissement idéal

Le plancher rafraîchissant peut vous faire gagner 3 °C à 5 °C, en moyenne. Cela tombe bien, il s’agit de l’écart de température maximale recommandé par l'Ademe afin d’éviter les chocs thermiques entre les pièces et entre l’extérieur et l'intérieur du logement.  

Un équipement rentable toute l’année

Le chauffage et le refroidissement font partie des postes de dépenses en énergie les plus coûteux pour les ménages. En agissant sur ces deux volets, le plancher chauffant rafraîchissant améliore votre confort toute l’année pour un budget maîtrisé.  

Sans soufflage d’air froid

Le plancher rafraîchissant ne déplace ni poussières ni allergènes. Vous pouvez ainsi rester au frais sans souffrir des effets secondaires de la clim’. La fraîcheur intérieure reste proportionnée par rapport aux températures extérieures. Vous ne souffrez pas du froid lorsque vous pénétrez dans la pièce, et vous êtes aussi mieux préparé à affronter la chaleur en dehors du logement.  

Un rafraîchissement de fond

Si le rafraîchissement est plus subtil, il est aussi plus durable. Le plancher rafraîchissant ne se contente pas de modifier la température de l’air ambiant. L’eau froide qui circule sous le revêtement rafraîchit la surface et l'empêche de se comporter comme un véritable radiateur une fois la nuit tombée.

Le plancher rafraîchissant est une solution pérenne. Grâce à ses performances, vous êtes moins tributaire du coût de l’énergie pour améliorer votre confort en été. Un argument de poids dans un contexte de hausse des prix et de rapprochement des épisodes caniculaires.