De nombreux équipements mobiles remplissent les fonctions de chauffage et de climatisation d’appoint. Bien connu des consommateurs qui cherchent à améliorer leur confort en période de grand froid ou de canicule, ces appareils souvent économiques à l’achat se révèlent très coûteux à l’usage. Mais ces dispositifs ne sont pas les seuls à pouvoir passer du chaud au froid au gré des saisons. Il existe des systèmes réversibles capables de rafraîchir le logement tout l’été sans surconsommer et pouvant être reliés à un plancher chauffant/rafraîchissant.

 

Enjeux du confort thermique en été

Alors que les vagues de chaleur s’intensifient, une part importante des bâtiments existants montrent leurs limites en matière de performance énergétique. Mal isolés, ces logements et locaux professionnels ne sont pas armés pour limiter les transferts de chaleur vers l’espace intérieur. Et pour ceux qui ont la chance d’être équipé d’un système de climatisation, la facture risque d’être salée.

Au-delà du coût économique, ces consommations excessives impactent la stratégie environnementale du gouvernement qui vise la neutralité carbone à l’horizon 2050 impliquant une réduction drastique des émissions de gaz à effet de serre (GES) du parc de bâtiments tertiaires et résidentiels. Si le chauffage reste le principal poste d’émission de CO2 dans le secteur du bâtiment, les systèmes de climatisation occupent une place grandissante et totalisent déjà près de 5 % des émissions. Et le taux d’équipement chez les ménages ne cesse de grimper passant la barre des 25 % en 2020, contre seulement 14 % en 2016. L’année 2020 a également enregistré un nombre de ventes record :  800 000 unités, alors que le rythme de croisière s’était stabilisé à 350 000 unités par an.

Ce besoin de maîtrise du confort thermique en été n’est pas une surprise, et a guidé en partie les mesures de la nouvelle réglementation environnementale RE 2020. Les constructions neuves devront se plier à des exigences très strictes en matière d’isolation et de performance des équipements. L’objectif étant de réduire l’usage des systèmes les plus énergivores et donc le recours à la climatisation, au profit de systèmes de rafraîchissement plus économiques et moins émissifs.

 

Le rafraîchissement s’impose face à la climatisation

Concrètement, le rafraîchissement c’est quoi ? Un système de rafraîchissement permet une baisse modérée de la température intérieure, généralement de l’ordre de 3° C à 4° C par rapport à l’extérieur. Cette solution repose sur l’installation d’une pompe à chaleur dite « réversible » assurant la fonction de chauffage en hiver et de rafraîchissement en été. Conjugués à une bonne isolation thermique et à l’application des bonnes pratiques en matière de conservation de la fraîcheur (protection solaire des parois vitrées en journée, ouverture des fenêtres en soirée…), ces systèmes s’avèrent d’une efficacité redoutable sur la balance confort/dépense.

La climatisation de son côté est un système de refroidissement permettant un contrôle minutieux de la température intérieure. Ses capacités en matière de production de froid sont comparables à celles d’un réfrigérateur ou d’un congélateur… A la différence près que les surfaces à traiter sont relativement plus importantes et que même les climatiseurs les plus performants, utilisés à la saison estivale, affichent des niveaux de consommation supérieurs à ceux d’un congélateur fonctionnant en continu.

 

Avantages et installation du plancher rafraîchissant

Pour fonctionner, la pompe à chaleur réversible a besoin d’un émetteur adapté à sa fonction de rafraîchissement. Il peut s’agir d’un ventilo convecteur ou d’un réseau de gaines pour un système centralisé, mais le rafraîchissement peut également passer par le plancher du logement. Et les performances du plancher en tant qu’émetteur de chaleur se confirment dans le cadre d’une installation de rafraîchissement. Le plancher rafraîchissant met à profit ses atouts : une surface d’action étendue et un traitement qui part du sol pour gagner l’ensemble du volume. L’installation est invisible et son fonctionnement imperceptible, sans courant d’air froid, sans nuisance sonore et sans rejets de poussières et de particules dans l’air ambiant. Le tout accompagné des économies d’énergies réalisables grâce au système ingénieux de la pompe à chaleur.

Cette solution est simple à mettre en œuvre en construction neuve et s’applique également à la rénovation. Avec toutefois la crainte pour les particuliers de s’engager dans des travaux lourds en termes de budget et de délai. Mais sur ces critères, tous les systèmes d’installation ne se valent pas. Bonnici, spécialiste en solutions de plancher chauffant haute qualité, propose des planchers chauffants/rafraichissants secs, faciles à poser et pouvant accueillir le revêtement de sol 24 heures après l’installation. Les dalles sèches, comparées aux dalles humides classiques, offrent par ailleurs de meilleurs résultats en matière de capacité de refroidissement. Ces dalles réactives transmettent plus rapidement la chaleur et la fraîcheur dans l’espace intérieur. N’hésitez pas à contacter Bonnici pour connaître la solution la plus adaptée en fonction des caractéristiques de votre installation existante et de vos attentes.