C’est fait ! Votre technicien vous informe que votre chauffage au sol a été installé avec succès. L’étape prochaine concerne le revêtement du plancher chauffant, mais vous ne savez lequel choisir. Entre bois, carrelage, sol souple…ou pierre, vous ne parvenez pas à vous décider sur le meilleur revêtement à adopter. Et si on vous dépannait un peu ? En effet, choisir un revêtement pour le plancher ne s’improvise pas. Il est important de considérer certains points importants relevant à la fois de la qualité et des performances du matériau choisi. Vous pouvez par exemple privilégier le revêtement fermacell. Pour vous aider davantage à atteindre vos objectifs, voici l’essentiel à retenir.


Revêtement plancher chauffant : les différents types

Il existe sur le marché, un nombre impressionnant d’acteurs qui vous proposent différents revêtements de plancher. Difficile de se retrouver lorsqu’on est à sa première expérience. Même pour les plus anciens, le choix d’un équipement tient compte de plusieurs facteurs. En ce qui concerne le revêtement sol, différents matériaux vous sont proposés. De la pierre au béton en passant par le parquet, vous aurez de quoi bien isoler votre intérieur.


La pierre, le Grés et le carrelage : les plus adaptés

Tous les professionnels et techniciens semblent s’accorder sur l’excellente qualité de ces matériaux. La pierre, le Grés et le carrelage sont les plus plébiscités sur le marché. C’est un revêtement de prédilection que vous pouvez installer sans hésitation sur vos planchers chauffants. Les deux matériaux offrent des performances indéniables sur l’usure, l’indéformabilité et sont d’excellents conducteurs thermiques. Toutefois, en cas de panne, pas besoin de changer l’ensemble du revêtement.

Il suffira de détecter la panne et retirer quelques carreaux de la zone cible et le tour est joué ! Les carreaux plus larges présentent un risque plus élevé de fissuration. Alors, il est recommandé de choisir des dimensions moyennes de façon à optimiser la résistance de votre revêtement. De plus, la pose en diagonale des matériaux est fortement déconseillée.


Moquettes et sols souples (Linoléum ou PVC) : des applications qui se démocratisent

Les revêtements souples sont aussi des applications qui rencontrent un assentiment auprès des consommateurs. La production de ces matériaux a augmenté, preuve d’une forte demande en la matière. La moquette offre une bonne performance en matière d’isolation. Elle diffuse convenablement la chaleur et procure un confort d’exception. Le seul bémol, c’est un risque de diffusion de particules volatiles lors de la mise en chauffe de votre maison.

Tout comme la moquette sous réserve des risques présentés, les sols souples sont aussi indiqués. Ils offrent les mêmes performances que la pierre et le carrelage à quelques exceptions près. En Linoléum ou en PVC, les sols souples sont d’excellents conducteurs thermiques et résistent à la dilatation. À côté de ces qualités, les sols souples ont l’avantage d’être vendus à des prix imbattables.


Le parquet et le stratifié : l’élégance au naturel et au synthétique

L’esthétisme est parfois ce qui va orienter votre choix. Le parquet et le stratifié apporteront sans doute la touche d’élégance recherchée à votre intérieur. Mais, valent-ils mieux que ça ? De nos jours, le parquet et/ou le stratifié valent bien plus que vous ne l’imaginez. Le développement technologique a apporté des améliorations à ces matériaux, devenant ainsi l’un des revêtements les plus fiables du marché.

Le bois est de plus en plus utilisé, car il est un isolant naturel de haute performance. Pour obtenir de meilleurs résultats, l’épaisseur du parquet ne doit pas excéder 15mm. Les professionnels ne recommandent pas le parquet flottant pour votre revêtement chauffant. La sous-couche d’air de cette application provoquera une résistance thermique plus accentuée. En outre, les sols stratifiés sont des matériaux synthétiques.

Ils sont collés sur du bois aggloméré et offrent un bon rendement, mais inférieur à celui du parquet. De plus, les sols stratifiés ont un réel défaut, celui de se déformer au fil du temps. Le meilleur conseil pour le parquet est de vérifier son niveau de résistance. Préférez les modèles de faible niveau de résistance thermique. De plus, évitez les lames de sol stratifié ou de parquet trop large ou grande. Retenez tout de même que, plus les lames sont minces, mieux elles seront conductrices de chaleur.

Le béton ciré

C’est un classique du secteur du revêtement plancher chauffant. Le béton ciré est non seulement esthétique, mais parfait en isolation. Les professionnels pensent toutefois qu’il s’agit d’un revêtement assez délicat à poser. Lorsque l’installation n’a pas été bien réalisée, le béton ciré se fissure sous l’effet de la dilatation. En raison de cette délicatesse, il est impératif de recourir à un spécialiste expérimenté.

Ceci vous permettra d’optimiser la diffusion de la chaleur dans votre maison et profiter pleinement des atouts de ce dispositif. Cependant, le béton ciré n’offrira pas les mêmes performances sur un chauffage horizontal qu’un carrelage. En bref, il est tendance, mais n’a qu’un seul problème, la résistance à la dilatation.

En plus de ces principaux matériaux, il existe d’autres types de revêtement plancher chauffant. Vous aurez par exemple d’autres variantes du bois (synthétique, doux, etc.), le bambou, l’ardoise, jonc de mer et autres. Le choix d’un revêtement plancher chauffant sera plus facile en prenant en compte les informations évoquées plus haut.


Revêtement et conductibilité thermique : ce qu’il faut savoir

S’il y a bien un aspect à ne pas négliger dans le choix de votre revêtement chauffant, c’est la conductibilité thermique. Il s’agit de la capacité qu’à votre revêtement à conduire la chaleur de façon équitable dans votre intérieur. Cette valeur est calculée sur la base de l’unité de surface du sol et l’unité de temps. Pourquoi l’unité de temps ? La performance ou la capacité de chauffe du dispositif est calculée sur le temps mis pour atteindre un niveau de température précis. Ainsi, certains revêtements mettront plus de temps que d’autres avant d’atteindre un même degré de température.


Les matériaux tels que le carrelage, le Grès et la pierre sont de loin les meilleurs revêtements pour plancher chauffant. La fine épaisseur de ces matériaux en fait des meilleurs conducteurs thermiques. De plus, ils conservent parfaitement et efficacement la chaleur et sont faciles à entretenir. Les revêtements en matériaux d’ardoise et de dalles offrent un niveau de conductivité élevé, bien que relevant de leur nature. Votre système de chauffage sera plus efficace avec un niveau de confort satisfaisant.


La particularité de ce type de matériaux, c’est qu’ils résistent très bien à l’usure du temps. Vous pouvez d’ailleurs vous amuser à vous balader pieds nus dans votre maison. Le marbre est aussi performant que les deux précédents, mais avec la particularité d’être coûteux. Il diffuse très bien la chaleur, mais avec un temps de chauffe relativement bas. Le bois et le bambou ont une bonne conductivité thermique. Celle-ci dépendra fortement de l’épaisseur des lames de bois ou de bambou.


Le PVC et vinyle ont une forte capacité en chauffe, c’est-à-dire chauffent plus vite et se refroidissent rapidement. Ils produisent très bien la chaleur et sont les meilleurs alliés des usagers les plus exigeants. Toutefois, ils ont des limites de température à respecter impérativement. En optant pour ce type de revêtement, vous devez respecter les restrictions y relatives. La moquette a aussi ses spécificités. Elle est susceptible de bloquer la diffusion, voire la production de la chaleur.


Cependant, il sera plus indiqué de bien vous renseigner auprès d’un professionnel avant de vous lancer. Comme vous pouvez le constater, chaque matériau présente un niveau de conductivité particulier. Ainsi, si vous souhaitez avoir un chauffage rapide, misez sur des matériaux offrant une capacité de chauffe élevée.



Conseils et informations de mise en œuvre

Le plancher chauffant est une nécessité. Il faut bien miser sur la qualité du système de chauffage du sol, mais aussi de son revêtement. Pour que votre dispositif tienne sur la durée, il faut que le technicien installateur respecte toutes les précautions à prendre. D’abord, le temps de séchage de la chape. Il doit s’écouler environ trois semaines pour être sûre que tout soit en ordre. Cette chape doit être bien lisse et veillez à ce qu’elle soit plate. La prochaine étape, après la chape, concerne le test d’avant installation.


Comme son nom l’indique, il permet de tester la chape avant l’installation du revêtement. Le teste peut se faire à chaud et/ou à froid. Les planchers réversibles vous le permettent. Le revêtement quant à lui, met 48h avant sa mise en chauffe. Cette marge de temps permet un séchage complet de la colle utilisée dans la pose du revêtement. Par ailleurs, rassurez-vous de toujours inclure le volet entretien dans le contrat d’installation.


En souscrivant à ce contrat, vous avez l’assurance d’avoir une équipe de professionnels toujours disponible en cas de panne ou d’urgence. Outre la souscription au contrat d’entretien, vous devez aussi songer à l’esthétisme de votre revêtement. Il donne de l’allure à votre intérieur tout en s’adaptant à votre style de vie.

Revêtement fermacell : que retenir ?

Les produits Fermacell sont connus pour leur qualité, mais aussi, pour ce qu’ils ont de plus précieux : leur beauté. De ce fait, la marque vous propose différents types de revêtement pour plancher chauffant. Vous aurez la possibilité de découvrir la vaste sélection des revêtements intérieurs. Vous avez d’un côté, des revêtements muraux, et de l’autre côté, des plaques et chapes de qualité. Vous pouvez aussi trouver un revêtement fermacell horizontal pour votre plancher chauffant.


D’ailleurs la marque fait bonne impression avec une gamme de solution de chauffage intérieur. En plus des revêtements, Fermacell propose des plaques de sol pour isolation thermique. Des chapes qui vous donnent l’occasion de réussir votre projet de chauffage, y compris celui de revêtement. Toutefois, la marque propose des équipements de qualité et certifiés aux normes européennes. Ces équipements présentent un niveau de performance et de satisfaction assez intéressante.


La chape sèche, base devant accueillir ce revêtement, a connu un fort succès sur le marché. Elle a reçu, tout comme les produits de la marque d’ailleurs, une validation appréciable de l’évaluateur technique européen. Vous pouvez sans aucune réserve, faire confiance à ce revêtement pour vos projets de chauffage. Il est tout de même important de demander conseil ou de vous rapprocher d’un professionnel pour plus d’information.


Le choix du revêtement plancher chauffant ne se fait pas à la hâte. C’est un exercice qui mérite toute l’attention et la vigilance possible pour un système de chauffage performant et efficace. Le marché de ces équipements est prolifique avec une gamme multiple et variée de revêtement. Les produits de la société Fermacell peuvent constituer un choix privilégié pour votre projet. En plus des types d’équipements, vous avez la possibilité de choisir un système de chauffage complet. Vous pouvez vous servir de ces informations pour un choix réussi et adapté à vos besoins.

Contactez-nous pour un devis adapté à vos projets !