Les planchers chauffants installés dans le neuf et l’existant affichent une température inférieure à 28 °C en surface. Ces systèmes à basse température procurent un confort thermique incomparable qui tranche avec les installations brûlantes installées dans les années 1960. Comment fonctionnent ces nouveaux planchers chauffants, quels sont leurs avantages et leurs conditions d'installation ?

 

La production de chaleur douce avec un plancher chauffant

Plusieurs équipements de production de chaleur peuvent alimenter un système de chauffage par le sol. Ces systèmes envisageables diffèrent en fonction du type de plancher chauffant en place ou à installer, avec d’une part les planchers hydrauliques et, d’autre part les planchers électriques.

Produire de la chaleur pour plancher chauffant hydraulique

Les planchers chauffants hydrauliques peuvent être reliés à un équipement de production d’eau chaude. Les installations classiques en chauffage central, comme la chaudière bois ou gaz, sont ainsi tout à fait adaptées à l'alimentation d’un système de chauffage au sol. Au lieu de rejoindre les radiateurs à eau disposés dans chaque pièce, l’eau chaude parcourt les tuyaux répartis sur toute la surface du sol.

Le fonctionnement est simple et permet de mobiliser des modèles de production d’eau chaude dernier cri, qu’il s'agisse de chaudière haute performance ou de systèmes innovants parmi les moins énergivores du marché, comme la pompe à chaleur ou l’énergie solaire.

Attention toutefois au mode de restitution de la chaleur par l’aérothermie et l'énergie solaire. Les pompes à chaleur air-air, qui captent les calories dans l’air extérieur et les restituent à l'intérieur par la diffusion d’un air neuf préalablement chauffé, ne sont pas adaptées à l'installation d’un plancher chauffant. Concernant l'installation solaire, ce sont les panneaux solaires thermiques qui s'appliquent à la production d’eau chaude, alors que les panneaux photovoltaïques sont utilisés pour la production d'électricité.

Fonctionnement du plancher chauffant électrique

Avec un plancher rayonnant électrique (PRE), la montée en température ne repose plus sur un circuit d’eau, mais sur un câble chauffant disposé sur une trame. Relativement simple et peu contraignante, cette méthode est largement employée en rénovation. Dans l'existant, toutes les configurations ne sont pas adaptées à la réalisation d’un plancher chauffant hydraulique, nécessairement plus épais que les planchers chauffants électriques. Néanmoins, les fabricants proposent aujourd'hui des planchers chauffants hydrauliques minces offrant des conditions de pose simplifiées. Une alternative à étudier dans le neuf comme en rénovation.  

 

Mode de diffusion propre au chauffage par le sol

La force du plancher chauffant réside en grande partie dans ses dimensions, largement supérieures à celles d’un émetteur localisé. En opposition à ce dernier, le plancher chauffant est aussi qualifié d’émetteur « réparti ».

Comme les radiateurs à eau, le plancher chauffe la pièce par rayonnement, agissant sur les corps, les parois, le mobilier… Ce mode de diffusion est à la fois plus durable et mieux perçu par les individus. La chaleur est émise et ressentie de façon homogène sans différenciation thermique entre les pièces ou au sein d’une pièce. Les systèmes qui reposent essentiellement sur la diffusion d’air chaud, agissent certes rapidement, mais la chaleur risque d’être inégalement répartie et rapidement perdue à la faveur d’un courant d’air, d’une porte laissée ouverte, et du renouvellement de l’air.

Cette diffusion par rayonnement améliore ainsi considérablement le confort thermique des occupants. Associée à un mode de production de chaleur économique, cette diffusion résolument efficace participe à la réduction des consommations en énergie du logement.

 

Quelles sont les conditions d’installation d’un plancher chauffant ?

En construction neuve ou en rénovation, voici la réponse aux questions les plus fréquentes.

Est-il possible de poser un plancher chauffant couplé à un système de chauffage central existant ?

En principe, si le logement est déjà équipé d’un système de chauffage central reposant sur la production et la circulation d’eau chaude, rien ne s’oppose à ce que l’équipement soit relié à un plancher chauffant, plutôt qu’à des émetteurs localisés. Toutefois, plusieurs autres aspects devront être évalués par un professionnel afin de confirmer la faisabilité technique du chantier et son coût.

Électrique ou hydraulique : quel système privilégier pour un plancher chauffant en construction neuve ?

En construction neuve, il serait dommage de ne pas considérer la faisabilité d’une installation hydraulique reliée à un équipement de production de chaleur performant et exploitant une source d'énergie abondante et renouvelable. C'est également un moyen de valoriser son bien et d'anticiper des réglementations plus strictes dans le domaine du bâtiment sur le plan des niveaux de consommation en énergie. Mais d’autres aspects pratiques et financiers peuvent motiver le recours à un plancher chauffant électrique.

Peut-on installer un plancher chauffant dans une pièce de faible hauteur ?

Il est tout à fait possible de profiter du chauffage au sol dans une pièce de faible hauteur en optant pour des planchers chauffants secs et minces ou des planchers chauffants électriques.  

Bonnici, expert en planchers chauffants, a décelé très tôt le potentiel des planchers chauffants secs et minces. Entreprise familiale créée en 1978, Bonnici propose aujourd'hui des planchers chauffants innovants. Mis en œuvre avec une chape sèche, ces systèmes offrent des conditions de pose à la fois moins contraignantes et moins envahissantes. Une fois en place, les planchers chauffants secs et minces, comme les planchers chauffants électriques, ont l'avantage d’assurer une chauffe rapide et durable.